Néonocotinoïdes et le développement des larves d’abeilles

Les néonocotinoïdes perturbent le développement des larves d’abeilles.
La preuve scientifique est faite.

Article proposé par Patrice Hérrisson.- membre de l’USAS
Sources : https://www.nature.com/articles/s41598-020-65425-y

Une technique vidéo nouvellement développée a permis aux scientifiques de l’Université Goethe de Francfort en Allemagne à l’Institut de recherche sur les abeilles d’enregistrer en 2019 pour la première fois le développement complet d’une abeille dans sa ruche.

Technique employée:
Les chercheurs ont construit une ruche avec une vitre obligeant les abeilles à construire des cellules tronquées longitudinalement sur le bord du verre. Ils ont utilisé une lumière infra-rouge pour que les abeilles ne soient pas dérangées et ont enregistré tous les mouvements des abeilles dans les cellules du couvain.

Cela a également conduit à la découverte que certains pesticides – les néonicotinoïdes – ont changé le comportement des abeilles nourrices. Les chercheurs ont déterminé qu’elles nourrissaient les larves moins souvent et le développement larvaire a pris jusqu’à 10 heures de plus. Une période de développement plus longue dans la ruche peut favoriser l’infestation par des parasites tels que l’acarien Varroa.

Voir la vidéo

Comportement d’élevage:

Une abeille nettoie une cellule de couvain des restes de la couvée précédente avant que la reine ne dépose un œuf à l’intérieur. Une fois que la larve d’abeille a éclos, une abeille nourrice la nourrit pendant six jours. Ensuite, l’abeille nourrice recouvre la cellule du couvain de cire. La larve fait tourner un cocon et passe par une métamorphose, changeant la forme de son corps et développant une tête, des ailes et des pattes. Trois semaines après la ponte, l’abeille adulte éclot du cocon et quitte la cellule de couvain.

Les chercheurs étaient particulièrement intéressés par le comportement infirmier des abeilles nourrices, à la nourriture desquelles (un sirop de sucre) ils ont ajouté de petites quantités de pesticides néonicotinoïdes. Les néonicotinoïdes sont des insecticides très efficaces qui sont fréquemment utilisés en agriculture. Dans les environnements naturels, les néonicotinoïdes arrivent dans les colonies d’abeilles par le nectar et le pollen collectés par les abeilles. On sait déjà que ces substances perturbent les capacités de navigation et le comportement d’apprentissage des abeilles. Dans un décret critiqué par l’industrie agricole, l’Union européenne a interdit l’utilisation de certains néonicotinoïdes dans les cultures.

 «Les néonicotinoïdes affectent le système nerveux des abeilles en bloquant les récepteurs du neurotransmetteur acétylcholine», explique le Dr Paul Siefert, qui a réalisé les expériences du groupe de travail du professeur Bernd Grünewald au Bee Research Institute Oberursel. Siefert: “Pour la première fois, nous avons pu démontrer que les néonicotinoïdes modifient également le comportement social des abeilles.

Cependant, selon Siefert, il reste à clarifier si le retard dans le développement larvaire est causé par la perturbation du comportement de la nourrice, ou si les larves se développent plus lentement à cause de la gelée altérée. Les abeilles nourrices produisent la gelée et la nourrissent aux larves.

Dans tous les cas, la nouvelle technique vidéo et les algorithmes d’évaluation offrent un grand potentiel pour de futurs projets de recherche. En plus de l’alimentation, les comportements de chauffage et de construction ont également pu être identifiés de manière fiable.

Siefert: “Notre technologie innovante permet d’acquérir des connaissances scientifiques fondamentales sur les interactions sociales dans les colonies d’abeilles, la biologie des parasites et la sécurité des pesticides.”